Rien ne prouve que le vapotage soit lié au tabagisme

Il n’y a aucune preuve pour soutenir un lien entre le vapotage et la Covid-19

La Food and Drug Administration (FDA) a déclaré: «L’utilisation de la cigarette électronique peut exposer les poumons à des produits chimiques toxiques, mais on ne sait pas si ces expositions augmentent le risque de COVID-19.» La FDA a retiré le vapotage de son énoncé de risque pour faire référence au tabagisme uniquement. « Le tabagisme provoque des maladies cardiaques et pulmonaires, supprime le système immunitaire et augmente le risque d’infections respiratoires », a déclaré la porte-parole de la FDA, Alison Hunt. « Les personnes qui fument des cigarettes peuvent être exposées à un risque accru de Covid-19 et peuvent avoir de pires résultats avec Covid-19. »

Le Science Media Research Center a publié des déclarations clarifiant davantage ce que l’on sait sur le vapotage et la COVID-19. « Il n’y a aucune preuve que le vapotage augmente le risque d’infection ou de progression vers des conditions sévères de la COVID-19. Cependant, les vapoteurs avec une longue histoire de tabagisme pourraient présenter des conditions observées chez les patients vulnérables. Cependant, ce ne serait pas un effet du vapotage mais bien du tabagisme antérieur. Puisque le passage complet du tabagisme au vapotage améliore les conditions cardiovasculaires et respiratoires, on peut s’attendre à ce que les fumeurs qui passent au vapotage aient un meilleur pronostic s’ils sont infectés par la COVID-19 », a déclaré la Dr Caitlyn Notley. « Les cigarettes électroniques sont l’option la plus populaire auprès des consommateurs pour arrêter de fumer et elles sont efficaces. Les gens devraient être encouragés à passer au vapotage plutôt que de continuer à fumer du tabac. »

https://www.sciencemediacentre.org/expert-reaction-to-questions-about-smoking-and-covid-19/

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a publié sa déclaration « Tabagisme et COVID-19 », soulignant le risque accru associé au tabagisme. La déclaration n’identifie pas le vapotage comme un facteur de risque.

https://www.who.int/news-room/detail/11-05-2020-who-statement-tobacco-use-and-covid-19

Une nouvelle étude publiée dans le British Medical Journal, « Risk of severe COVID-19 disease with ACE inhibitors and angiotensin receptor blockers: cohort study including 8.3 million people », a révélé une diminution du risque de COVID-19 et d’admission en soins intensifs chez les fumeurs. Ces données ont été reproduites par plus de 720 études dans le monde.

Actuellement, certains scientifiques pensent que la nicotine peut réduire la vulnérabilité au COVID-19, mais aucune étude n’a prouvé de manière concluante pourquoi les fumeurs présentent un risque moindre de COVID-19.

https://heart.bmj.com/content/heartjnl/early/2020/07/31/heartjnl-2020-317393.full.pdf